| SOUMISSION GRATUITE (418) 523-5323

SEO, SEA et SEM : La différence

SEO, SEA et SEM : La différence

Dans le monde numérique, les abréviations ont décidément une popularité incontestée. Le web nous a permis d’atteindre une efficacité hors du commun qui nous amène à vouloir aller toujours plus vite. Ce n’est donc pas une surprise de voir apparaître de plus en plus de ces termes abrégés qui, de prime abord, ne disent pas grand-chose. Le domaine du référencement web n’échappe pas à cette réalité. Il suffit de s’y intéresser un peu et de lire quelques lignes sur le sujet pour tomber sur nos abréviations : SEO, SEA et SEM. Ces trois types de référencement sont souvent confondus mais comportent d’importantes différences.

SEO: Search Engine Optimization

Référencement de moteur de recherche

Le plus important de tous (qui a dit qu’on devait être impartial?) est évidemment le SEO. Ce type de référencement nécessite plusieurs tactiques qui permettent d’augmenter le rang du site internet sur la page de résultats d’un moteur de recherche (SERP). La caractéristique du SEO est que le référencement qu’on veut générer est dit naturel (ou organique).

On parle de référencement naturel quand on ne paie pas le moteur de recherche pour obtenir un positionnement. En SEO, il n’y a pas de raccourci; les bénéfices sont parfois plus lents à arriver. Par contre, si le travail est bien fait, les résultats seront plus probants et se maintiendront plus longtemps. Il faut le voir comme un investissement qui, sur le moment, ne semble pas générer de profit, mais qui finalement rapporte gros.

«Le SEO est un investissement profitable. Avec du temps, votre patience sera récompensée! »

Au-delà de la sélection de mots-clés pertinents, pour obtenir un bon résultat organique, il faut séduire les moteurs de recherche. En effet, ceux-ci basent leur avantage concurrentiel sur la pertinence des sites internet qu’ils sont capables d’offrir à un utilisateur lorsque celui-ci fait une recherche. Pour que Google place votre site en première position, vous devez plaire à son algorithme.

Pour réussir à obtenir cette confiance, on doit tout d’abord miser sur un contenu pertinent. Si on répond à une question précise, cela plait aux moteurs de recherche. Une fois qu’on a quelque chose à communiquer, il faut le structurer adéquatement pour que les algorithmes captent bien ce dont on parle et la pertinence de notre site avec la recherche. Pour réussir cela, on doit parler le même langage que lui. Une fois que tout est en place, on doit se faire apprivoiser par le moteur de recherche et prouver que nous sommes fiables.

SEA: Search Engine Advertising

Publicité sur les moteurs de recherche

Vous avez sans doute souvent été exposé au SEA. Lorsqu’on fait une recherche, les 3 ou 4 premiers résultats sont souvent accompagnés d’une mention «annonce». Ces résultats sont ceux qui proviennent d’une campagne publicitaire payée par les compagnies en question pour obtenir plus de visibilité. La question que l’on doit se poser est : «Est-ce que c’est sur ces résultats qu’on clique le plus souvent?»

Le référencement payant a fait ses preuves et attire bel et bien du trafic, mais suffit-il à lui seul à soutenir une notoriété intéressante? Peut-être, mais il faudra prévoir un budget publicitaire en conséquence! L’outil le plus utilisé pour ces annonces est AdWords, proposé par Google.

«Le SEA donne des résultats rapidement, mais seulement sur une courte période de temps!»

Le modèle d’affaires du référencement payant se base sous forme d’enchère. Donc, plus le mot-clé sélectionné est populaire, plus ce dernier sera dispendieux. Il faut donc choisir les bons mots-clés sur lesquels nous voulons enchérir et établir un budget précis accordé à une publicité pour ne pas dépenser un montant que vous n’êtes pas prêt à dépenser.

SEM: Search Engine Marketing

Marketing des moteurs de recherche

Le SEM est finalement la somme de tous ces efforts. Il regroupe donc à la fois le référencement naturel et le référencement payant. Évidemment, le vrai marketing de moteur de recherche ne se contente pas de faire un peu de SEO et un peu de SEA, mais élabore une stratégie complète pour arrimer les deux.

«Le SEM se doit d’être stratégique, il ne suffit pas de faire un peu de tout!»

En effet, comme le référencement naturel prend parfois du temps à donner des résultats, lui donner un petit coup de main avec du référencement payant pour compenser peut être une tactique envisageable lorsqu’on a besoin de résultats rapides. De plus, une tactique plus récente appeler SMO (Social Media Optimization) vient également appuyer le SEM vu l’ampleur de l’impact qu’ont maintenant les médias sociaux. Cette optimisation consiste à diffuser du contenu pour acquérir du trafic.

Finalement, n’oubliez pas qu’après avoir travaillé fort pour l’obtenir, votre position sur les SERP n’est pas garantie indéfiniment. Un compétiteur peut très bien réviser ses propres stratégies et vous déclasser. Il est primordial d’effectuer une veille stratégique pour vous assurer de garder votre place, car la compétition est de plus en plus féroce. De plus, n’oubliez pas qu’en référencement, on doit s’adapter sur deux niveaux. On doit s’adapter aux recherches de nos clients et aux nouvelles tendances, mais aussi aux exigences des moteurs de recherches qui sont de plus en plus sévères!

Philippe C-Marcil
Philippe C-Marcil

Diplômé en marketing à L’UQAR, je suis responsable du contenu et spécialiste en référencement web / SEO.


Poster le commentaire

Share This